Page 4 - QC-Entreprise_ PGoyer.indd
P. 4

c’est un poste clé et il faut trouver le candidat qui a le 
                                                                                                         bon p­ otentiel. »

                            Gilles Deschamps, vice-président des opérations, Anne-Marie Goyer,                Les métiers de la construction sont moins populaires que
                            directrice des finances, Luc Goyer, administrateur et ­Jean-Charles Hébert,  par le passé auprès des jeunes et Cowansville, ce n’est pas
                            président-directeur général                                                  Montréal! « On reçoit peu de CV, explique-t-il. Par ­exemple,
                                                                                                         nous avons deux postes ouverts et ça ne se b­ ouscule pas aux
                              « Ça nous a fait particulièrement plaisir, car c’est un ­concours          portes! C’est pourquoi nous nous efforçons de bien ­traiter
                              qui couvre l’ensemble du Québec et des métiers de la                       nos employés. Cela passe par une bonne ­planification des
                              c­ onstruction, pas seulement la plomberie et la région de                 travaux à effectuer pour éviter les temps morts. On trouve des
                              ­l’Estrie », explique Anne-Marie Goyer, non sans fierté. ­Enfin,           ­solutions innovatrices comme utiliser les ­employés ­d’autres
                              dans la même année, Plomberie Goyer a été nommée                           entreprises pour une certaine période si les c­ irconstances s’y
                              ­entreprise de l’année de la Chambre de commerce.                          prêtent, une faveur qui nous est éventuellement retournée.
                                                                                                         Nous avons depuis quelque temps un estimateur à la pige et
                                   Parmi les nombreuses compétences dans la ­panoplie                    un acheteur en télétravail; l’efficacité est surprenante! Nous
                              de Goyer, on compte l’installation de « salles ­blanches »                 tâchons également de créer un bon climat de travail en
                              dites aussi de « haute pureté », qui sont ­indispensables dans             o­ rganisant des activités sociales et en nous montrant ouverts
                              les domaines de l’électronique, de la pharmaceutique et                    à notre personnel, notamment en les informant du pourquoi
                              des ­biotechnologies. Elle est ­également ­experte dans la                 de nos décisions et en leur donnant l’heure juste quand les
                              tuyauterie industrielle sous pression, et ­possède une licence             nouvelles sont moins bonnes. »
                              de ­fabrication (CSA B51 et ASME B31.1/B31.3) qui lui permet
                              de fabriquer sur mesure dans son atelier de Cowansville pour                    Plomberie Goyer investit dans le développement de
                              ensuite livrer un peu partout au Canada et aux États-Unis.                 la main-d’œuvre en offrant des bourses aux élèves du
                                                                                                         s­ econdaire qui choisissent d’aller apprendre un métier
                              LE DÉFI DE LA MAIN-D’ŒUVRE                                                 dans l’une des écoles professionnelles de la région. Elle a
                                   Jean-Charles Hébert ne s’en cache pas, le recrutement                 même subventionné un programme de zoothérapie pour
                                                                                                         les étudiants aux prises avec des d­ ifficultés d’intégration! Elle
                              de nouveaux employés qualifiés n’est pas une tâche de                      ­s’implique ­également dans des équipes de sports locales
                              tout repos. « Nous sommes à la recherche d’un ingénieur en                 et dans ­plusieurs autres ­activités qui favorisent les jeunes
                              ­mécanique qui fera partie du plan successoral de l­’entreprise ;          et le sport. Bien que ces ­derniers soient moins enclins que
                                                                                                         la génération précédente à se diriger vers la plomberie,
                                                                                                         M. Hébert se ­déclare ­enthousiaste devant cette ­génération :
                                                                                                         « Ils ont un beau désir d’apprendre et sont habitués à faire
                                                                                                         p­ lusieurs choses en même temps. Ils doivent quand même

Magazine Québec Entreprise

4
   1   2   3   4   5   6   7   8